Depuis 2019, la filière ORKiD lance des appels à projets annuels destinés à dynamiser les activités de recherche. Ces appels à projets sont destinés à tous ses acteurs (médecins, paramédicaux, chercheurs, …) membres des centres de référence, de compétence, laboratoires de recherche, etc.

L’évaluation et la sélection des projets sont fondées sur des critères de pertinence, de qualité et de faisabilité. Les projets retenus sont présentés lors des journées nationales annuelles de la filière ORKiD.

APPEL A PROJET 2020 (en cours)

La Filière ORKiD lance son deuxième appel à projets pour financer 6 projets de recherche fondamentale, clinique ou translationnelle dans le domaine des maladies rénales rares. Destiné à tous ses acteurs (médecins, paramédicaux, chercheurs, …), cet appel à projets a pour objectif de dynamiser les activités de recherche.

Date limite : 30 novembre 2020 minuit

Budget par projet : 15 000€

En savoir plus

LAUREATS APPEL A PROJET 2019

Anissa MOKTEFI, Médecin Assistante spécialiste, pour son projet « Identification de marqueurs histologiques prédictifs de réponse à la corticothérapie au cours du syndrome néphrotique à Lésions Glomérulaires Minimes (SNLGM) de l’adulte » dont l’objectif principal est de déterminer la valeur prédictive de réponse à la corticothérapie des marqueurs d’activation précoce des cellules épithéliales pariétales sur la biopsie rénale effectuée avant l’instauration de traitement de première ligne.

Guillaume DORVAL, Chef de Clinique Assistant, a été retenu pour son projet « Etude différentielle des sous-populations lymphocytaires exprimées chez des patients atteints de syndrome néphrotique cortico-sensible par une méthode ultra-précise de séquençage d’ARN sur cellule unique » dont l’objectif principal est d’identifier des sous-types cellulaires, et des voies de signalisation impliqués dans le développement du syndrome néphrotique cortico-sensible.

Sophie CHAUVET, Néphrologue, a été retenue pour son projet « Analyse transcriptomique et protéomique des glomérulopathies à dépôts de C3 » dont l’objectif principal est d’identifier la signature moléculaire dans la glomérulopathie à dépôt de C3.

Julie KLEIN, Chargée de recherche INSERM a été retenu pour son projet « Mécanismes physiopathologiques des anomalies congénitales du développement rénal» dont l’objectif principal est d’identifier de nouvelles protéines clés impliquées dans les anomalies congénitales du développement rénal (CAKUT).

Barbara SEITZ POLSKI, MCU-PH d’Immunologie « Profil cytokinique des patients présentant une Glomérulonéphrite Extra-Membraneuse : Impact de l’Environnement » dont l’objectif principal est d’établir le profil cytokinique (activation de la voie Th1, Th2 ou Th17) des patients porteurs d’une Glomérulonéphrite Extra-Membraneuse après stimulation non spécifique des Lymphocytes T et analyser ce profil au regard d’un questionnaire environnemental (mode de vie Urbain ou rural, profession, date d’entrée dans la maladie…).

Anne COUDERC, Chef de Clinique Assistante a été retenu pour son projet intitulé « Etude du génome de l’EBV chez les patients atteints de syndrome néphrotique idiopathique cortico-sensible » dont l’objectif principal est d’identifier un profil de séquence particulier de l’ADN de l’EBV chez des patients atteints de syndrome néphrotique idiopathique cortico-sensible, qui pourrait être à l’origine d’auto-anticorps par réaction croisée.